Amis botanistes, biologistes passionnés, naturologues en tous genre, je vous laisse le soin de légender les photos suivantes…

Sachez cependant que la majorité de ces clichés  a été réalisé entre Itaparica et son fameux banc de sable, et Jaquaripe, via Catu et Cacha Prego (amis géographes, à vous de jouer)

Pour les sociologues, les économistes et géo-politiciens, vous avez sans doute trouvé peu de matière en ces lignes pour tenter de comprendre le Brésil... Si les sciences humaines ont pourtant toujours ma préférence, il est parfois reposant de se contenter d observer papillons et coquillages...

En terme de sociologie pourtant, nous venons de vivre une belle expérience de colo flottante, peu enrichissante en ce qui concerne notre apprentissage du portugais, mais indiscutablement drôle et variée quant aux activités menées, à savoir pêche, remontée de rivières, exploration de la nature environnante, soirées churrasque, bouziau, coques à gogo, musique (live avec BJ et JL, chorégraphiée par les Blondes ou mixée par BSF…). Car ce qui nous entoure est indissociable de ceux qui nous entourent, quasi invisibles ici pourtant car il est difficile de prendre des photos avec un peguari, un tuba ou un verre de caipirinha à la main...

Sinon, l’hiver au Brésil, c est vraiment l’hiver, on a perdu 10 degrés, il pleut, il vente... on fait mieux comme météo juste avant de partir travailler 2 mois en Bretagne !

Car pour ceux qui n auraient pas suivi les derniers rebondissements de notre emploi du temps ; je rentre travailler à Brest cet été ; Steph profite de mon absence pour bricoler sur la Belle Verte et revient vers l’Europe le 20 juillet. En bref, je vais rater la finale de la coupe du monde dont le Brésil est donné favori, et ca c' est dramatique...